Référencement, horoscope, météo, programme télévision, astrologie, voyance en ligne. L'astrologie est une science basée sur l'observation des astres que les medium avec curiosité decouvrent en fesant des consultations de divination dans le ciel constellé de boules de cristal. Réservation d'Hotels, tourisme, gite rural, billet d' avion, webcam dans le monde, référencement Êtes-vous cartomancien ou cartomancienne, connaissez vous l'histoire des cartes? Peut-être bien, peu être pas. Vous pouvez par contre développer votre intuition ou votre voyance grâce aux cartes à jouer.

 As-tu-vu.com l'histoire de l'astrologie et la science !

Hotel Aix en provence

Astrologie

Forum Astrologie Voyance par webcam: astrologie medium

L'astrologie est un art divinatoire utilisant les positions des astres ( planètes du système solaire, Soleil et Lune ) observables depuis une position terrestre .

Il existe différentes astrologies qui diffèrent par l'influence attribuée à chaque astre ainsi que par les pratiques divinatoires utilisées afin de prédire l'avenir.

 

Sommaire
1 Histoire
2 Etymologie
3 Astrologie dans la société moderne
4 Controverse entre astrologie et science
5 Raisons possibles de la subsistance de l'astrologie
6 Citations célèbres

Histoire

Les premiers écrits d' astronomie connus remontent à 5000 ans, sous la forme de tablettes d'argile sur lesquelles ont été consignés tous les relevés des mouvements planétaires observés par des prêtres - érudits de Mésopotamie . Ces observations étaient faites dans un cadre religieux . Le mouvement des astres étant perçu comme volonté divine ; les prêtres ou astrologues servant de traducteurs.

De Chaldée , cette astronomie-astrologie se répand vers l' Inde , l' Égypte et la Grèce et jusqu'à la Rome antique tout en devenant plus structurée, moins religieuse et donc plus populaire. La division du ciel en douze signes zodiacaux et le premier horoscope connu date du V e siècle avant J.C.

La première synthèse magistrale de l'astrologie, le « Tétrabiblos » fut écrit par l' alexandrin Ptolémée en 140 , jetant les bases et principes de ce qui va devenir l'astrologie occidentale moderne puisqu'il prétend déjà : « Les astres inclinent mais n'obligent pas ». Pendant la période chrétienne , l'astrologie connaîtra une situation ambiguë. Mise au ban de la société par l'Église, comme toutes les pratiques divinatoires, lors du concile de Tolède de l'an 447 , elle continue à être étudiée par les érudits, même religieux, et pratiquée dans les cours royales.

Au XII e siècle, Thomas d'Aquin écrit, dans sa Somme théologique  : « Beaucoup d'hommes obéissent à leurs passions, auxquelles le sage résiste. C'est pourquoi, le plus souvent, ce qui est prédit d'après l'observation des astres au sujet des actions humaines se vérifie », les actions humaines en question concernant par exemple les labours ou la navigation , sur laquelle il mentionne l'influence de la Lune . Mais il indique aussi : «  il faut bien se garder de croire que la liberté de l'homme soit soumise à l'influence des astres ; car alors, il n'y aurait plus de libre arbitre, sans lequel les hommes ne feraient aucun acte de vertu, digne de récompense, ni aucune mauvaise action qui méritât d'être punie ». Il s'oppose donc au déterminisme astral intégral , qui conduirait à la négation du libre arbitre et à l'idée d'une production planétaire (et donc hérétique ) du divin (cf. Dante ).

La découverte de l' héliocentrisme du système solaire vient porter un coup à l'astrologie qui ne trouve plus sa place dans la nouvelle description du monde par la science . Pic de la Mirandole (puis Jérôme Savonarole reprenant les arguments de celui-ci) l'ont largement condamnée. Colbert la raye des disciplines académiques en 1666 . Entre l'astronomie et l'astrologie, le divorce est prononcé. Cette dernière ne sera plus transmise que par l'intermédiaire d'écoles ésotériques tels que les Rose-Croix . Un ' Essai de justification de l'astrologie judiciaire de (?) (BM. Angoulême MS 23) 1696 ne sera jamais publié.

Au XX e siècle, elle réapparaît dans des almanachs, magazines, puis émissions radiophoniques. Ses nouvelles versions affirment intégrer les valeurs symboliques des planètes orbitant au-delà de Saturne et des astéroïdes ainsi que de nouvelles théories. Elle trouve une place dans le mouvement new age .

Etymologie

En toute rigueur, le terme astrologie ne devrait pas être utilisé pour désigner ce qu'on designe usuellement sous ce terme, le terme adequat etant astromancie, mais nulle volontée réelle de mettre en adequation les usages et l'etymologie n'existe dans la population, il est dont vraisemblable que cet usage perdure malgré son manque de rigueur.

Aux origines, bien entendu, l'astrologie désignait l' étude des astres , que nous nommons aujourd'hui astronomie parce que les mesures y tiennent une place centrale (l'astronomie a été le premier domaine scientifique nécessitant des calculs avec une précision de plus de 14 chiffres)

Ce changement aurait pourtant la sympathie des scientifiques et des linguistes qui verraient cesser certains malentendus, surtout entre astrologie et astronomie (l' astrophysique qui aurait du s'appeller astrologie subit peu de confusion).

Astrologie dans la société moderne

Aujourd'hui, l'on peut diviser l'astrologie en deux :

  1. l'astrologie des horoscopes, directement héritée du Moyen Âge , remise en vogue par les magazines commerciaux, dans laquelle on prétend lire la destinée dans l'étude des positions et relations planétaires ;
  2. l'astrologie moderne, recherchant à travers le thème astral d'un individu, à lui faire prendre conscience de lui-même.

La symbolique des astres et de leurs mouvements est très souple, pouvant changer suivant le contexte et l'école de l'astrologue. Il existe en effet de nombreuses écoles : astrologie humaniste, astrologie psychologique, astrologie conditionnaliste, etc. Mais l'astrologie est aussi utilisée par certains pour prédire les flux financiers.

L'astrologie reste active dans certaines sociétés occidentales, avec notamment une présence remarquable dans les médias populaires. Les opinions sont cependant plus que jamais très partagées sur ce sujet. Il n'existe qu'une minorité de personnes octroyant une véritable crédibilité à l'astrologie  même si les horoscopes ont un large succès.

Controverse entre astrologie et science

Les dernières évolutions ayant agité le monde de l'astrologie française portent sur une volonté de rationalisation et de crédibilisation de l'astrologie. Les hypothèses bâties sur l' Effet Mars , la thèse en sociologie de Germaine Hanselmann (dite Elizabeth Teissier ), les études sur l'effet de la Lune sur l'Homme (inspirées de son effet sur les marées) ont participé à cette dynamique. L'astrologie moderne cherche à se différencier de l'astrologie solaire (celle des journaux) à qui elle reproche son manque de sérieux et son caractère évasif.

Le monde scientifique a voulu réagir en démontrant la fausseté des allégations des astrologues en prouvant le manque de rigueur des fait avancés par les astrologues, classant ainsi la discipline parmi les pseudo-sciences . Ainsi, l' effet Mars fut statistiquement invalidé dès 1951 par l'étude de Françoise et Gilbert Gauquelin  ( http://www.astrosurf.com/cieldaunis/astrologie/gauquelin.html ) Par la suite plusieurs études statistiques montrèrent que les prédictions de l'astrologie étaient du même ordre qu'un choix au hasard, et souvent justifiés a posteriori (un exemple connu est le thème d' Adolf Hitler qui suggère essentiellement une nature sensible et portée vers l'art  : il est toujours possible de rappeler après coup qu'il tenta en effet de rentrer à l'école des Beaux-Arts de Munich, mais cela semble tout de même bien accessoire). D'autres rappelèrent le phénomène de la précession des équinoxes entraînant une divergence entre la position réelle des astres à la naissance et leur position affirmée par le signe attribué.

Ces vérifications ont achevé de creuser le fossé entre astrologie « populaire » (celle des horoscopes du jour que l'on retrouve dans la presse) et l'astrologie qui revendique une crédibilité qu'elle n'arrive pas à acquérir, victime de la fausseté de ses fondements. Ces astrologues continuent aujourd'hui encore d'affirmer le caractère scientifique de leur art, bien que l'astronomie s'en soit séparée dès le XVIe siècle et qu'ils refusent de se soumettre à sa méthode idoine.

L'astrologie, cherchant à sortir de son berceau naturel de simple croyance populaire archaïque, n'a pas réussi à se conformer aux exigences de la méthode scientifique, renforçant encore la préférence populaire pour l'astrologie solaire et ses prédictions qui, faute d'avoir un quelconque fondement scientifique, restent de bon conseil pour tout un chacun.

Hotel Aix en provence

Raisons possibles de la subsistance de l'astrologie

  • De même que des tests psychologiques sans vraie prétention scientifique sont souvent utilisés comme divertissement de salons afin de faire mieux connaissance entre invités, l'astrologie constitue un bon moyen de faire parler une personne d'elle-même, ainsi que de montrer qu'on s'intéresse à sa vie. Sans doute ne faut-il pas lui demander plus. À la limite, peu importerait que les prédictions fussent tirées totalement au hasard (ce qui est le cas au fond pour la numérologie ), dès lors qu'elles fournissent le substrat d'une interprétation selon la coloration personnelle de l'intéressé(e), un peu de la même manière que le fait un test de Rorschach .
  • Bien qu'il soit aisé de démontrer que l'astrologie ne repose sur aucun fondement scientifique cela s'avère d'ordinaire insuffisant pour entamer la conviction de ses tenants. Si donc l'absence de véracité scientifique n'influe en rien sur la croyance en l'astrologie c'est sans doute que les raisons de cette croyance se situent en dehors de la simple dichotomie vrai/faux, du moins dans son acceptation scientifique. Il semble que les gens soient poussés à croire plutôt qu'ils ne soient amenés à le faire par la rigueur d'un raisonnement rationnel. La motivation sous-jacente à la croyance en l'astrologie serait ainsi d'ordre psychologique, ce qui corroborerait le fait que ceux qui y croient sentent au plus profond d'eux-mêmes que « c'est vrai » . Ce sentiment (besoin?) de communion avec l'univers que l'on retrouve dans nombre d'autres croyances, religions et/ou pratiques relèverait donc de notre psychologie profonde et procéderait de l'inconscient collectif et des archétypes théorisés par Carl Gustav Jung . L'esprit humain trouverait ainsi dans l'astrologie un exutoire à ses angoisses et interrogations, et transformerait la carte du ciel en représentation symbolique du MOI en attribuant un rôle, lui aussi symbolique, aux astres et aux signes zodiacaux. En ce sens, l'étude de l'astrologie en tant que production de la psyché humaine pourrait servir la science : la psychologie à défaut de l'astronomie.

Citations célèbres

« Ce qui est grave, ce n'est pas que tant de gens croient à l'astrologie, c'est qu'ils jugent de choses sérieuses avec des têtes qui croient à l'astrologie.  » ( Jean Rostand )

 

Menu du site As-tu-vu: As tu vu - Météo - Programme télé - Web TV - Boutique maison cuisine - Astrologie - Voyance en webcam - Cartomancie - Le pendule - Horoscope - Gite rural - Blog - Blagues - Résolution d'écran - Cours de langues par téléphone - Provence - Cote d'azur - Aix en provence - Camargue - Marseille - Lubéron - Partenaires - Liens en dur

Partenaires: Référencement - Did-You-Mean - Voyage et vacances - - Annuaire Ouix - Bongag - -

©2003 As-tu-vu.com